Introduction au unschooling

J'aimerais faire du unschooling! Par où dois-je commencer? Comment puis-je faire du unschooling tout en suivant le programme de formation de l'école québécoise, puisque celui-ci est obligatoire depuis 2019 au Québec?


Voici des questions que je reçois de façon régulière et la réponse n'est pas simple! Les deux premières choses à savoir, c'est que de un, le unschooling n'est pas une méthode éducative et de deux, le unschooling ne s'apprend pas dans un article de blog, une vidéo ou même un livre!


Pourquoi? Laissez-moi commencer par une petite analogie! Disons que vous avez vu un reportage sur le Japon et que cela vous donne envie d'aller y vivre! Vous lisez tout ce qui vous tombe sous la main concernant le Japon; l'histoire, la culture, la langue, la nourriture etc.! Même si vous vous préparez durant des mois, vous ne vous adapterez vraiment et comprendrez vraiment ce qu'est la vie au Japon qu'après des mois, voire des année d'immersion! Votre adaptation sera différente si vous y séjournez un an (donc si vous savez que c'est temporaire) ou si vous décidez de vous y installer pour le reste de votre vie! Le unschooling est donc un peu comme une nouvelle culture! Et ce sera plus difficile pour vous, l'adulte, que pour votre enfant, qui aura vécu moins longtemps que vous dans l'ancienne -appelons la ainsi- culture scolaire.


Vous êtes surpris? Peut-être parce-que certaines personnes disent ''faire du unschooling'' en opposition à d'autres méthodes éducatives! Certains pigent certains des éléments du unschooling en les sortant de leur contexte et tentent de les appliquer comme dans une méthode. Un peu comme quelqu'un qui essaieraient de retirer seulement les œufs d'un gâteau déjà cuit pour les réutiliser pour faire des muffins! Le unschooling n'est pas une méthode éducative, en fait, on peut même utiliser toutes les méthodes éducatives lorsqu'on vit le unschooling!


Culture unschooling versus culture scolaire


Il y a disons deux ''écoles'' de pensée en éducation (je n'ai pas pu résister hé! hé!). La première, celle véhiculée par l'école entre autres, croit que l'enfant est comme un bloc d'argile à la naissance et qu'il doit être modelé par les adultes pendant qu'il est encore malléable. Son insertion dans la société est conditionnelle à ce moulage essentiel; il est confiné à des espaces qui lui sont réservés (école) en attendant. Le parent utilise le conditionnement, la coercition et la motivation extrinsèque.


La seconde, celle à laquelle adhère les unschoolers, croit que l'enfant vient au monde dans sa version achevée et unique et qu'il a simplement besoin d'accompagnement et de sécurité, le temps d'acquérir l'expérience et l'autonomie nécessaire à son indépendance. Il est déjà considéré comme faisant partie de la société, avec les mêmes droits et la même considération; il est immergé dans la société. Le parent utilise l'exemple et l'accompagnement, et soutient la motivation intrinsèque.


La plupart d'entre nous avons été éduqués par la première façon de voir l'enfant! Certains adultes auront des réactions défensive ou de déni, juste d'envisager la possibilité de la deuxième option...Car reconnaître qu'il y a d'autres façons de voir l'enfant demande de reconsidérer notre propre éducation et celle que l'on offre à nos enfants! C'est donc un processus de retour sur soi qui est potentiellement difficile et demande beaucoup de courage et d'humilité! Pourtant, en voyant les relations harmonieuses entre membres de familles d'unschoolers, leurs passions, leurs intérêts variés et leur bonheur, plusieurs d'entre nous avons choisis ce chemin! Mais où commence ce chemin me demanderez-vous? Je crois que l'école nous a toutes et tous appris -à différents niveaux- à ne pas réfléchir par nous même; tout le système est conçu pour amener chaque individu à donner exactement les mêmes réponses, aux mêmes moments. Une bonne réponse nous donne droit à la carotte; la mauvaise, au bâton! Vous savez, ce sentiment de peur et d'inquiétude que l'on vit en regardant nos enfants et en se demandant si on fait la bonne chose, si on pourrait faire mieux, si on en fait assez? J'ai réalisé que dans mon cas, parfois c'était la petite fille en moi cherchant la bonne réponse, de peur d'avoir un coup de bâton et surtout de ne pas obtenir la carotte! Alors la première chose que j'ai à vous dire si vous avez envie d'aller vers le unschooling...C'est que la route sera plus importante que la destination! Au lieu de vous concentrer sur cette destination, vous devrez vous concentrer sur le bien-être de chacun de vos enfants et du vôtre dans le MOMENT PRÉSENT, sans vous mettre en compétition les uns les autres! L'harmonie plutôt que l'équilibre. L'équité plutôt que l'égalité.

Il n'y aura pas de bons ni de mauvais choix. En fait, il n'y aura pas de bonne réponse! Alors, vous embarquez?



  • Amazon - White Circle
  • Plume de sorcière Instagram
  • Plume de sorcière - Facebook

© Tous droits réservés - Plume de sorcière - 2020