Traduction des apprentissages libres en langage scolaire

Mis à jour : mai 21


Mettez de côté votre cerveau sauvage et libre et enfilez votre cerveau de fonctionnaire pour quelques instants! Ce sera inconfortable, mais ce sera plus efficace. Comment traduire les apprentissages libres en langage scolaire? Ça va être plus facile si vous connaissez bien vos enfants, si vous vous êtes intéressé activement à leurs activités (et avez fait des activités avec eux) et les avez observé durant leurs jeux (de temps en temps là; pas besoin de devenir une creepy-mom). C’est pas mal la base en unschooling donc si ces éléments ne sont pas présent dans votre vie commencez par là! Ensuite, on ne s’en sort pas...(à moins de payer un prof privé et dans ce cas, vous serez peut-être moins à même de défendre vos points potentiellement litigieux avec la DEM si vous ne plongez pas vous-même un peu dans ce langage), c’est de devenir familier (pas besoin de devenir un expert là) avec le programme du ministère de l’éducation, dans les cinq matières obligatoires au règlement; français, mathématiques, science et technologie, anglais, univers social. Ce sont les «compétences» de chaque matière qui nous intéresse. Sous chaque compétence, vous trouverez également une liste de «savoirs essentiels» dans laquelle vous pouvez piger pour rédiger vos documents. En choisissant le cycle dans lequel votre enfant est classé selon le système (ou selon l’entente que vous avez la DEM), vous avez automatiquement les notions qui «doivent être vues» par votre enfant. Personnellement, j’ai également acheté des cahiers «conformes» au PFEQ pour mes enfants de 3e et 5e année (sauf en anglais) et en français, math et sciences pour mon fils de secondaire 4-5. Donc, vous prenez une activité, vous regardez l’index d’un cahier ou la liste des notions essentielles d’une matière, et vous notez tout ce qui se rattache à l’activité! Ça prend quelque temps à s’habituer aux formulations de dix pieds de long pour dire une affaire simple...Mais une fois que c’est fait, vous constaterez que le programme est vraiment simple (mettons au primaire...Au secondaire, on s’en reparle dans un autre article). Si vous ne l’avez pas fait, télécharger les documents du PFEQ ici; http://www.education.gouv.qc.ca/enseignants/pfeq/primaire/ Voici un premier exemple de traduction. Ma fille a beaucoup cuisiné en début d’année. Sa première recette c’était des biscuits de type Oreo maison. Elle a réalisé la recette avec mon assistance! Ça pourrait finir là...Mais voilà ce qu’elle a RÉELLEMENT fait en langage scolaire; Français Elle a lu un texte (recette); Elle a fait de la compréhension de texte (le langage en cuisine est spécialisé; il a fallu qu’elle relise parfois pour comprendre le sens des phrases); Elle a appris de nouveaux mots de vocabulaire (plier, crémer, maryse, tamis, tamiser, fleurer, cul-de-poule, appareil, etc.); Elle communiqué oralement (elle a raconté à ses frères comment elle a réalisé la recette); Mathématique -Elle a additionné, multiplié et divisé des fractions (on a un ensemble de tasses à mesure avec la tasse, la 1/2, la 1/4, la 1/3 et la 2/3) donc quand la tasse complète avait été utilisée pour un liquide elle a pris les autres pour mesurer les ingrédients secs en les additionnant/multipliant. Elle a également utilisé une 1/2 pour faire 1/4 donc division);

-Elle a estimé le résultat d’une opération (je lui ai montré que pour certaines recettes, c’est mieux de peser les ingrédients secs plutôt que de les mesurer avec une tasse car il peut y avoir une différence; elle a donc estimé la différence et vérifié avec la balance);

-Elle a fait des additions, des soustractions, des divisions,

des multiplications (pour savoir combien de biscuits ça donnait pour chacun des membres de la famille...On est 6);

-Elle a résolu des problèmes (les biscuits n’entraient pas tous dans une plaque et mes deux grandes plaques n’entrent pas ensemble dans le four...Elle a cherché et trouvé une solution). Sciences et technologie -Elle a utilisé une balance numérique;

-Elle a pesé des grammes;

-Elle a mesuré des millilitres; -Elle a observé la condensation et l’évaporation de liquides (elle a fait bouillir du lait);

-Elle a observé la conduction de la chaleur entre deux matières en contact (elle a fait bouillir du lait dans un chaudron sur un élément du four);

-Elle a utilisé un thermomètre en degrés Celsius (je lui ai montré que l’eau boue à 100 degré Celcius);

-Elle a vu des notions de volume et de poids;

-Elle a observé la viscosité;

-Elle a utilisé une tablette électronique et un moteur de recherche pour trouver une recette en ligne;

-Elle a résolu des problèmes d’ordre scientifique et technologique. Combien de pages de cahiers scolaire ça représente vous pensez? Et dans les cahiers, toutes ces notions auraient été vues séparément et hors contexte! Avez-vu les sujets dans les cahiers? Des fourmis qui cherchent leur chemin, des enfants qui achète 327 mangues et en revendent 34, des nains qui calculent en nombre de bananes (exemples réels)...Je doute que ma fille rencontre ce genre de situation dans la vraie vie... Les apprentissages spontanés lors d'activités choisies par nos enfants sont RICHES EN NOTIONS...Et plus les apprentissages font du sens pour l'enfant, plus il retient les notions apprises! Et en bonus, on a mangé de délicieux biscuits... Il vous suffit de faire cet exercice pour quelques activités (choisissez d’abord celles qui vous semblent avoir le meilleur potentiel). LE PORTFOLIO pour la DEM Présentation: La DEM demande à ce que le portfolio soit classé par matières, par ordre chronologique ou par compétence. Par exemple, j’ai présenté un des miens sous forme de projets, en présentant quatre activités/projets qui couvraient les cinq matières (ou presque) et en les présentant par ordre chronologique selon la date de début du projet (certaines activités ont été réalisées sur plusieurs jours/semaines/mois). Le portfolio doit comporter des traces en quantité suffisante. Ça, ça veut dire en quantité suffisante pour que votre agent de suivi puisse cocher ses petites cases. Essayez de couvrir toutes les compétences des cinq matières; si ce n'est pas possible, ajouter quelques détails dans votre bilan ou à la fin du portfolio (exemple; une liste de lectures fait en famille). Les traces d'apprentissages doivent être datées et choisies à différents moments de l'année. Ce n'est pas nécessaire d'avoir (exemple) trois traces du début, milieu et de la fin d'année pour chaque compétence de chaque matière! Une trace en français au début de l'année; une trace en mathématique au milieu de l'année, une trace en science à la fin de l'année peut être suffisant pour respecter cette condition (ce l'est pour mon agent de suivi). Les traces doivent être accompagnées d'une brève description de l'intention éducative et du contexte d'apprentissage. Exemple Trace: Photo de ma fille en train de cuisiner Contexte: ma fille a fait une recette de biscuit pour toute la famille Intention éducative: Utiliser l'intérêt de ma fille pour les desserts afin de donner du sens à ses apprentissages en mathématique. Notez que la DEM indique dans son document Le portfolio en contexte d'enseignement à la maison, daté du 8 avril 2020, une liste d'exemples de traces d'apprentissages pouvant être intégrées au portfolio, et entre autre, les éléments suivants;

- comptes-rendus d'activités ou projets;

- comptes-rendus de conversations entre l'enfant et ses parents;

- observations et rétroactions, formulées par les parents ou autres éducateurs, portant sur divers aspects de la réalisation des apprentissages;

- des photos;

- des productions artistiques; - une présentation de l'enfant et de son parcours. Donc, ce n'est pas nécessaire de mettre des pages de cahiers scolaires ou des traces d'apprentissages formels! Vous pouvez raconter un apprentissage à partir d'une photo, d'une activité ou d'une conversation! Vous pouvez utiliser mon modèle de bilan ou vous en inspirer! Notez que chaque agent de la DEM a une certaine latitude professionnelle et peut donc vous demander plus ou moins; il prend probablement en compte l'ensemble de votre suivi de l'année (rencontre, échanges courriels, projet d'apprentissage, bilan de mi-parcours, discussions au téléphone, etc.). Comme les enseignants à l'école qui tiennent compte de l'ensemble de l'année de l'enfant! Si vous avez collaboré avec lui, que vous avez répondu aux demandes et avez offert suffisamment d'infos sur votre fonctionnement et les apprentissages de vos enfants durant l'année, ça se peut que le minimum soit suffisant! Si vous avez offert le minimum toute l'année...Ça se peut qu'il en demande plus, simplement parce-qu'il n'aura pas pu se faire une bonne idée globale des apprentissages de vos enfants! N'oubliez pas que ce sont des professionnels de l'enseignement; ils ont une certaine responsabilité sur les épaules et ne signeront pas la conformité de vos documents s'ils jugent qu'ils n'ont pas toute l'info pertinente (de la même façon qu'un médecin ne signera pas un diagnostique sans toutes les infos nécessaires). Qu'on aime ou pas, que certaines associations interprètent le règlement autrement, ça ne change pas le fait que c'est l'interprétation du gouvernement qui a force de loi! Personnellement j'en donne toujours un peu plus; je n'ai jamais eu de demandes supplémentaires (moins de contacts = mieux je me porte).

Voyez mon article qui parle de la relation avec votre agent de suivi de la DEM par ici! Si vous avez des questions, n'hésitez pas à les poser sous la publication Facebook reliée à cet article.

  • Amazon - White Circle
  • Plume de sorcière Instagram
  • Plume de sorcière - Facebook

© Tous droits réservés - Plume de sorcière - 2020